masques grand public !

Si vous voulez faire un peu de couture avec vos enfants, fabriquer un masque s’impose !

Vous aurez besoin d’une machine à coudre, d’un fer à repasser, de tissu et d’élastique (si vous n’avez pas d’élastique, pas de panique, je vous donne des solutions à la fin de cet article). Voilà un petit tuto visuel :

Et voilà ! J’espère que c’était à peu près clair !

Pour les modèles enfants, pensez à enlever 1 à 3 cm en largeur et en hauteur, en fonction de la taille du visage.

variantes : si vous n’avez plus d’élastique, vous pouvez les remplacer par des liens de 80 cm environ, à attacher derrière la tête. Vous pouvez également fabriquer vos élastiques à partir d’un vieux collant en coupant dans une jambe des petites bandes de collant de 1 cm, cela donne des élastiques roulés et super doux.

Petite astuce de Christine : enfiler une perle sur l’élastique, comme ça on peut le resserrer après l’avoir passé derrière les oreilles !

Pour ceux qui préfèrent attacher les masques derrière la tête, prévoyez un élastique d’environ 80 cm. Il faut le passer dans un côté puis dans l’autre, puis attacher.

Pour la couche du milieu, on peut utiliser de la serviette microfibre au lieu du simple tissu, pour plus d’efficacité.

Pour ceux qui ont des feutres pour textiles, vous pouvez faire des masques blancs et les customiser ! Vous pouvez aussi faire des masques aux couleurs de votre équipe préférée, ou utiliser des tissus bariolés, tout est permis !

Le petit plus : faire les mêmes masques que ceux des enfants, en version doudous ou poupées !

 

 

chenilles multicolores !

Voilà une activité proposée par ma copine Marjorie ! C’est une activité très simple à réaliser, mais le résultat est épatant !

Il vous faudra : une boîte de 10 ou 12 œufs, de la peinture, du fil chenille, et des gros yeux à coller.

On commence par couper la boîte dans le sens de la longueur. Ensuite, il faut peindre chaque bosse d’une couleur différente.

Pour finir, on colle de gros yeux à chaque chenille. Pour les antennes, le fil chenille c’est parfait ! Mais vous pouvez improviser avec du fil de fer ou des pailles par exemple. Et pour les plus inspirés, on peut rajouter d’autres embellissements : ici, Enola a ajouté des pierres précieuses sur chaque partie du corp de ses chenilles !

S’Mores

 

La saison des barbecues est de retour, la saison des S’Mores aussi !

Le S’More, c’est un dessert populaire aux États-Unis et au Canada, traditionnellement mangé autour d’un feu de camp pendant l’été. Le mot S’More vient de l’anglais « some more » car il est impossible de n’en manger qu’un !

La recette de base est composée de chamallows, de biscuits secs et de chocolat au lait. Christine nous a appris à les faire avec des Granolas.

On fait d’abord fondre les chamallows (attention de ne pas les faire brûler !), puis on les met entre deux Granolas, faces chocolatées à l’intérieur. Le chocolat fond au contact des chamallows !

Très vite, les simples S’Mores se transforment en doubles ou triples S’Mores !

Variante : on peut utiliser du chocolat et des biscuits, ou des cookies fait maison, tout est bon du moment qu’il y ait du chocolat !

Variante hivernale : les S’Mores avec le feu de cheminée !

méditation et yoga

Pour ses 22 ans, Mae voulait découvrir la méditation avec ses amies. Quand on est à fond dans ses études, apprendre à se relaxer, c’est vraiment très utile !

Nous avons donc fait appel à Florine (Facebook de Florine Profili) qui leur a préparé une séance sur mesure !

Nous avons dégagé complètement le salon et Florine a installé des tapis. Elle était venue avec tout son équipement.

Nous avons passé un magnifique après-midi sur le thème de la gestion du stress grâce au pranayama, à la méditation, au Yin Yoga et au Yoga Nidra. Le tout accompagné de méditations du Dalaï-lama, d’un tambour chamanique, d’un bol tibétain, de musiques au piano et de chants de mantras.

A la fin de la séance, nous avons partagé une tisane et des petits gâteaux. Puis nous avons confectionné des jardins zen (jardins zen).

Vous pouvez retrouver également Florine sur sa chaine Youtube (chaine Youtube de Florine Profili), elle y propose notamment une séance complète de Yoga Nidra/méditation guidée sur la sérénité.

Variante nature : le temps ne nous l’a pas permis, mais Florine propose aussi des méditations en forêt.

jardins zen

Pour ses 22 ans, Mae voulait un anniversaire zen. Après le cours de méditation (méditation et yoga), nous avons eu l’idée de faire un atelier jardins zen.

J’ai trouvé des petits boudhas de différentes couleurs sur Etsy, sur la boutique LoveFairyGarden (Etsy de LoveFairyGarden ).

Pour les jardins, nous avons acheté des chassis profonds carrés en bois 15×15, c’est l’idéal (cadres chassis sur manoecrea.com)

L’idée, c’était que chacun puisse aménager son jardin avec des choses naturelles. Nous avons récolté plusieurs sables différents, mais aussi des cailloux, des coquillages, des bouts de bois, des pierres semi précieuses, etc…

En guise de râteaux, nous avons utilisé des cuillères en bambou, qui sont très bon marché et recyclables.

Comme d’habitude, les résultats ont été tous très différents et tellement inspirants !

 

Cailloux de Pâques

Depuis quelques années, nous sommes engagés dans une démarche zéro déchet. Pour Pâques, c’est très compliqué d’éviter les emballages et le gaspillage ! Difficile de faire une vraie chasse aux œufs sans utiliser des œufs en chocolat sur-emballés !

Alors grâce à la famille zéro déchet (blog de la famille zéro déchet), on a opté pour une solution vraiment chouette ! On a récupéré de jolis cailloux, les restes de peintures qui traînaient dans le garage, et on a peint nous-même nos œufs !

 

 

 

 

 

Le jour de Pâques, je les cache dans le jardin : avec ces œufs-là, pas besoin de surveiller que le chien ne les mange pas, et si on en oublie dehors sous la pluie, pas de panique !

 

 

 

 

 

Cela évite aussi la compétition entre les enfants : tout le monde aura du chocolat à la fin de la chasse.. du bon chocolat acheté sans emballage !

Bien sûr, on a gardé nos cailloux pour les années suivantes !

l’arche de ballons

img_7698.jpg

Pour les 20 ans de Mae, on a organisé un bal, et donc il nous fallait une arche de ballons !

C’est finalement assez simple à réaliser. D’abord, il faut faire la structure : pour les pieds j’ai utilisé les socles de deux vieux lampadaires halogènes. Pour l’arche en elle-même, j’ai pris 4 morceaux de bambous, que j’ai emboîtés ou scotchés.

Ensuite, il faut gonfler les ballons ! Je vous conseille d’avoir une pompe car il faut énormément de ballons pour une arche (environ 150 ballons sur celle-ci !) et à gonfler sans pompe, c’est sportif !

On attache les ballons par deux en faisant des nœuds. Ensuite, on rassemble deux duos de ballons en les superposant et en faisant tourner deux ballons entre eux. On se retrouve avec des paquets de 4 ballons !

Il ne reste plus qu’à utiliser la même technique pour accrocher les ballons sur la structure, sans avoir besoin de les fixer !

Ici, nous avons utilisé des ballons nacrés pour que ça fasse plus bal !

J’avais installé un appareil photo sur pied, avec une télécommande, et les invités ont pu se prendre en photo tout au long de la soirée :

IMG_7849

Arbres en boutons

p1230340-e1512333841331.jpeg

Pour les 11 ans de Michel, nous avons décidé de faire des tableaux en boutons.
On a fait l’activité en deux étapes. Tout d’abord, peindre le fond. On avait choisi de faire des arbres, donc les enfants ont peint les troncs, et s’ils le souhaitaient, le ciel, l’herbe, le soleil… Je leur ai d’abord demandé de tracer les troncs au crayon, pour qu’ils soient plus aisés à peindre.
Ensuite, on a fait une course  au trésor, cela a permis à la peinture de sécher, et ensuite, on a fini le bricolage en collant les boutons. On les a collés avec de la colle blanche pour écoliers. J’avais acheté 3 bouteilles de colle pour que ce ne soit pas la bagarre. Certains ont préféré que je leur mette de la colle dans une petite assiette, et cela a permis à tout le monde de travailler à son rythme.
P1230332
Ci-dessous, M. a fait une abeille avec un bouton rayé et il a dessiné les ailes avec un Sharpie (marqueur permanent). J’avais aussi acheté des autocollants d’oiseaux et de Halloween, vu qu’on a fait sa fête le 29 septembre…
P1230337
J’avais de vrais artistes autour de la table!
p1230334.jpeg